AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 COUCOU les COpain comme COCHON

Aller en bas 
AuteurMessage
aluana
Admin
avatar

Nombre de messages : 280
Age : 38
Localisation : j'èrre encore par ci par la
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: COUCOU les COpain comme COCHON   Ven 18 Jan - 18:45

oyé oyé gentils gens !!!

cela fait un bail que je n'ai pas remis les pieds moi aussi sur le forum
alors je gueule sur les autres qui ne viennent pas et v'la ti pas que je fais la
meme chose

ohhh malheureux!!!
j'aurais mieux fais de fermé ma grande gueule pour une fois, tiens
(ca serait une bonne idée, non, je déconne)

des nouvelles
des nouvelles

cela fait quand meme un ti temps que je n'ai rien raconté
alors vus que l'apres midi s'annonce trankillou
je me lance

je suis donc rentré en france durant les deux semaines de vacances
d'hivert
ce fut mémorable, entre les fetes de familles, avec vous, et ma colo
ce fut un immense déferlement de bonheur intense et expensif

franchement, j'ai passé de magnifik vacances, fortes en émotions
tres tres forte

les fetes en familles ont été surprenantes, j'ai revu tout mes cousins cousines
qui avaient poussées, faut le dire, correctement ah ah ah
et ils forment tous une sacré équipe, qui savent faire la fiesta, non de dieu
on a terminé le réveillon de noel chez des cousins d'oyonnax, qui avaient
fait dans une piece chez eux, une mini salle de dance (avec spot, boule a facettes, matos son)
avec un tres bon bar, et de super alcool
on a dancé comme des fou en picolant, sur de la dance, techno
un bonheur de faire l'andouille en famille
on a terminé cette soirée a la gnole dde raisin (cuvé spécial frangin, a septante degré le truc)
il fallait se levé quelques heures plus tard pour le noel de l'autre coté de la famille
(qui ce passa tres bien aussi, mais on sentait la fatigue de certain enfants de la famille, ah ah ah)

puis nous avons fait une petite soirée entre nous, entre amis,
un pti réveillon a notre sauce, avec l'incontournable cap's
ou on sens que l'on a vieilli (ou que les centres d'interet de notre jeunesse
a savoir se pété la tronche correctement, avait peut etre fait place a plus de maturité, ce qui ne nous empecha pas de regardé un certain nombre de fois
d'affilé, "astérixsme et obélixsme "mission cléopatre"
se revoir presque tous ensemble ma fais un bien fou
je t'aime mon ti fred et je comprend que tu n'es pas pus te joindre a nous
ce n'est que partie remise, et puis je crois que je filerais un ti coup cet été a montpelier,
si tu y es encore, l'histoire d'allé chassé la gazelle, et boire du blanc au urgence
y'a que ca qui est bon (surtout le blanc)

nous avons tous notre petite vie, toutes différentes maintenant
(bon oui, julien, cela fait quelques temps deja, ok, je comprend, escusez moi meuussieuu !!)
et c'est tres agréable de savoir comment cela se passe pour chacun de nous
par tout les temps
en tout cas, ce fut encore une dose de bonheur innondant mon ti coeur

au bout de 6 jours, je parti en colo, sans raté mon train, en arrivant a l'heure
(car sans rater mon tram)
et ce fut une éxperience formidable aussi
allez hop, encore une couche de bonheur foudroyante
je suis tombé sur une toute bonne équipe
(je pensais que cela allait le faire mais pas a se point la)
une trop bonne entente entre tous les membres de l'équipe
une entre-aide, une réflexion, une action commune, des relais, de l'écoute
bref, hyper constructive, avec un zest de folie (qui grandi au fur et a mesure...)
je m'occupaisd'un jeune adulte de 20 ans, assez spécial il faut le dire
mais terrible
ce fut la premiere fois que je travaillais avec un personne comme elle
j'ai mis quelques temps a cerné le personnage, et je me suis pris quelques
mandales dans la gueules lors de belles crises d'énervement
(ca fait bien réfléchir, ah ah ah, enfin, je commence a avoir limite l'habitude
comme si pt'être, j'aimais ca, Smile
il fallait en gros etre hyper vigilant vis a vis de la stimulation
il partait au quart de tour des qu'il voulait faire un truc
du style, premier jours, on faisait des courses pour la colo, et en passant devant une
boucherie, il gueule : "je veux du jambon, je veux acheté un souvenir"
"pour ma maman"
bon, deja, il est musulman,
et puis je commence a lui expliké cela, en insistant sur le fait qu'il y aura
un autre jours pour acheté les souvenir
pas moyen, il voulait un jambon
puis quand je lui dis qu'il ne peux pas mangé de porc car sa religion l'interdi
il me dis alors, toujours en gueulant, "alors, euh, un jambon dinde !!!"
j'ai failli m'éclaté de rire, mais lui, ca le stressais a mort et c'était pas le moment
de blagué
enfin, il s'est calmé petit a petit
mais pour ma premiere sortie, ca m'en disait deja long sur le perso
le pire arriva le lendemain, je ne travaillais pas le matin
car j'avais passé la nuit a veillé dans la colo
je l'avais prévenu,, mais je pense que cela le perturba quand meme, en plus
je rattakais a midi, et j'étais de service (donc pas encore présent pour lui)
durant toute la matiné, il voyais les autres personnes se préparé pour une activité piscine
(le groupe qui partait était deja une grosse responsabilité, et on ne pouvait pas
le rajouté)
il voulait donc a tout prix allé a la piscine
demant a tout le monde s'il pouvait y allé, en disant que moi ou les autres
lui avait dit oui
lorsque je suis arrivé enfin a me mettre avec lui
la premiere chose qu'il me demanda c'est.... un oeuf d'autruche
bon, oui, la piscine quoi
et j'ai du lui dire non$
il est parti dans une colère de fou
j'ai réussi a monté avec lui dans sa chambre
et puis ce fut la violence de fou
auto mutilation et violence sur son environnement proche
(moi, les murs, le lits, les chiottes, les placards, moi , encore moi, un pti peu les lampes
moi, le sol, moi , moi, le directeur, la table de chambe, le directeur, moi...
ah ah ah, bref, toute une apres midi a le calmé, a se reposé pour qu'il redescende
donc deuxieme journée, dur dur, mais la soirée se passa super bien
et c'est a partir de la que je commenca a géré corectement mon ti jeune
et on a trop déliré, on avait une toute bonne relation
il m'acceptait pour que je fasse la sieste sur l'autre lit
le matin du premier décembre, apres une sérieuse cuite
je lui ai demandé si je pouvais dormir dans sa chambre, toujours dans l'autre lit, ah ah ah
et on s'est fait une grasse mat ensemble, trankillou
les autres tentaient souvent de me réveillé, meme lui esseya
sans succès, ils m'ont versé des tonnes de confettis
devant mon vacancier (qui aurait pus les allumé pour ca) et il a meme pas réagit
on s'est passé aussi de super apres midi luge
moi qui voulais absolument voir et bouffé de la neige
j'ai pus m'éclaté, on a meme fait une grosse grosse sortie, tous ensemble
fauteuil et compagnie, faut dire que vers la cure, y'avais pas mal de neige
mais queneni ne tienne
on y est allé, avec comme mot d'ordre, faut essayé, on s'adaptera si jamais
franchement, une grosse partie de rigolade, de descente de fou en luge
étonnantes
des moments de fou
le nouvel an aussi, comme je le disais tanto
terrible, nouvel an en colo, la, chapeau
on a fait deux fetes, la premiere avec les vacanciers
repas somptueux (de la trop bonne bouff de fou, plein de creme et de beurre)
et une soirée boom, avec musicos (guitare, percu, et autre instru rigolo)
puis a leur couché
une fois rangé
ce fut le bordel entre mono
et on s'est terminé dans la foret, a 4, raide, mais heureux
a s'affallé dans les feuilles mortes, abondir dasn la nuit au risk et péril
de ne rien voir
on est rentré dans la colo vers 7h30 du mat
dans un état faramineux
croisant deja les mono qui s'activaient, les vacanciers qui se reveillaient
le mien d'ailleur, et j'en ai alors profité pour lui demandé de retourné se couché
et si je pouvais faire la grassse matiné avec lui
il accepta sans souci
et je me réveillais correctement (avec une de ces barres a la tete)
vers 11H (cela faisait deja 3h que tout le monde était debout, sauf mon ti jeune et moi
ah ah ah
trop bien
le directeur était super content, si , je vous raconte pas de connerie
pour lui, c'était un geste de confiance énorme que mon vacancier m'accordait
du coup, il trouvais ca super bien
(bon faut dire aussi que je l'ai fait qu'une fois, pour le nouvel an, et que j'ai assuré tout les autres jours
donc bon, il n'y avais aucun souci
trop de bonheur)

la colo pris fin aussi vite qu'elle avait commencé, huit jours ce sont écoulés
a une vitesse de fou
et le dernier jours, apres le départ des personnes, apres le grand ménage
on est tous rentré a genève pour foutre le bordel au QG de l'asso
et quand je dis foutre le bordel, je sais faire de belle chose
j'ai été parfois, je le reconnais, un peu sauvage,
puis on s'est fait une fondue, une trop bonne
tout les mono et le directeur (qui avait 29 ans)
et apres, on s'est tous retrouvé dans une collok a thonon
chez un couple de mono
une super collok, du tonnerre
avec une bonne bouteille d'absynthe
tout le monde a picolé, meme le directeur (qui n'étais pas spécialement un grand buveur)
il y avait un super salon, les canapé en peau de zebres faschion
et un grand écran avec projecteur,ou l'on s'est fait du karaoké, an gueulant comme des fou
juska des heures pas posssible
on a tous dormi ensemble
et le lendemain, apres une gross gross nuit de sommeil (de 6h a 15h)
je me fit petit a petit mes adieux pour retourné dans le grand exterieur
apres huit jours de communautarisme extra
a peine arrivé a la maison, je devais défaire les valises
les refaire pour partir le lendemain a bruxelles

je suis donc revenu, a contre coeur ici
je vous l'assure, c'était bien la premier fois que je ressentais l'envie de resté
encore un peu
premiere fois depuis chambery
tro pde bonheur dans mon corp'ss
j'ai pass" le week end a dormir et j'ai recommencé les cours petit a petit
je dis bien petit a petit car pas mal de prof sont absent
et du coup, la rentré c'est fait en douceur
j'ai pris une quantité folle d"énergie pendant ces vacances
de la motivation de fou
je suis devenu assidu en cours, participatif, je travaille sur mon rapport de stage, TFE
je boss mes cours
je m'hallucine tout seul
si si si
j'ai envie de travaillé, cela faisait longtemps que ce sentiment aussi, ne m'avait pas envahi
c'est fou
je fais vraiement connaissance avec ma classe (qui est presque la meme que l'année derniere, aha ha )
c'est fou
toujours célibataire, mais alors heureux, comme jamais, ah ah ah
et ca fait du bien partout!!!
(bon quand meme avec des limites aux bornes, on est bien d'accord)

et voila, ca c'est des nouvelles
oui, cela faisait longtemps, aussi pour ca
alors j'ai fais un seul message, récapitulant un tantinnet

il faut que je continue dasn ce sens la, pas laché le morceau
maintenant que je le tiens fermement
et ca va roulé, yeahaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa

j'espère que vous allez tous bien la ou vous etes
je vous aime tous tres tres fort
plein de bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

a tres bientot j'espère

ouiiiiiiiiiiiii

_________________
LA LUNE EST HABITE, IL Y A DE LA LUMIERE CHAQUE SOIR
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doliloly.lolbb.com
 
COUCOU les COpain comme COCHON
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les répliques culte du Splendid
» Comment écrire comme un cochon (Anne Fine)
» avec macron comme dans le cochon tout est bon !
» est-ce que je prends le mec qui m'interesse comme amant?
» Les animaux ne sont plus considérés comme des biens meublés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Brok en Vrak-
Sauter vers: