AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Races

Aller en bas 
AuteurMessage
dabou

avatar

Nombre de messages : 88
Date d'inscription : 02/07/2006

MessageSujet: Races   Mar 19 Juin - 15:02

Humains

Les Humains se distinguent par leur taille, haute, leurs épaules larges et musclées, et leur aptitude toute particulière à dresser et monter les chevaux. Leur intelligence les pousse autant vers la culture des champs et l'élevage, que vers les arts de la guerre, qu'ils s'appliquent à connaître dès leur plus jeune âge.

En temps de paix, ce sont des seigneurs aimables qui apprécient de se retrouver en bonne compagnie pour festoyer. Ils ont également une ouverture d'esprit qui les porte vers les arts. En temps de guerre, leur science et leur stratégie, alliées à leur force physique leur permet de remporter de grandes victoires.

Toutefois, leur corps se révèle plus fragile que chez les autres races, et les humains ont l'une des plus courtes espérance de vie... C'est dans leur caractère que l'on peut observer une grande diversité, et il n'est pas rare de croiser tour à tour le plus grand sens de l'honneur, ou la pire des fourberies... l'envie de partager, ou la brûlure du désir... la bravoure et le dévouement, ou la couardise et la fainéantise... cela dit, c'est sans doute le peuple qui a su s'ouvrir avec le plus de réussite aux autres races, et cette qualité alliée à leur pouvoir de persuasion et de conviction les a fait reconnaître comme les meilleurs marchands et les plus fins diplomates.

Elfes Sylvains

« ‘Hiels marh en’m serfuiöm vénherä’ hblès carsëonf’ »
Cette devise elfique pourrait bien résumer la sagesse du vénérable peuple des bois : « Au bruissement du vent, il faut bruire ; Le Zéphyr, comme tout fils de mère Nature, est sage. »

Ainsi, les elfes sylvains, hôtes des bois feuillus, s’abritant dans le sein de la luxurieuse flore embaumant les forts muscs et les douces violettes éphémères, protègent la sagesse de ces lieux de l’intrusion de tout inconnu aux intentions malveillantes. La forêt leur tient lieu de refuge, ils l’aident à s’épanouir et vivent ainsi en symbiose avec leur environnement.

Ces êtres se distinguent des autres races par leurs sens aguerris, l’ouïe perçante du félin guettant sa proie, l’infaillible vision du condor perché sur sa cime, l’odorat extraordinaire du canidé sans parler de sa sensibilité qui n’a rien à envier à celle des habitants des mers. Ces qualités offertes par la Nature à son défenseur séculier sont à l’origine de leurs caractéristiques physiques : grands, sveltes, le port noble, les oreilles fines et élongées, la chevelure portée longue en signe d’antique sagesse les font s’opposer aux nains, jugés barbares, brutaux et ignorants.

Proches de la Nature, les elfes sont pacifiques et leur connaissance en stratégie militaire dépasse de beaucoup celle qu’ils détiennent des armes dont celles de chasse sont les seules qu’ils manient avec art. Les elfes se sont d’ailleurs jadis divisés suite à un conflit au sein des leurs… Les elfes noirs, à tendance plus offensives, ces elfes qui attisèrent les féroces flammes guerrières, les aiguillons de la rancoeur, en jaillirent, rejetés des paisibles clairières elfiques qui les avaient malencontreusement engendrés.

La patience du chêne multi centenaire leur a attribué un dernier don de leur protectrice : l’immortalité, lame à double tranchant. Ainsi, maîtrisant l’écoulement du temps, ces créatures acquirent une sagesse devenue légendaire. Ils devinrent vertueux, prônant courtoisie, amitié, fidélité et devoir avant toute chose. Rivalisant d’expérience et de savoir, ils sont reconnus comme de prodigues poètes et de grands mages domptant sans orgueil les quatre éléments… Enfin, cette éternité les obligea, par soucis de mémorisation, de rassembler tous les savoirs qu’ils pouvaient accumuler dans d’immenses bibliothèques, encyclopédies des temps les plus reculés, véritables labyrinthes de contes et récits, missives et méditations, poèmes et dictionnaires, recueils de formules et potions aux puissants pouvoirs.

Enfin, ces êtres nobles et vertueux, sages et immortels, constituent de grandes lignées acceptant bien rarement l’intrusion d’un inconnu. Ainsi, les elfes ne communiquent que fort peu avec les autres races qu’ils dédaignent, vivant en autarcie grâce à leur symbiose sylvaine.

Nains

Les nains, petits et trapus, vivent principalement dans les montagnes à la recherche de richesses. Ils ne sont pas particulièrement belliqueux, mais ont un profond sens de l'honneur et n'hésitent pas à sortir leur hache ou leur marteau, les armes les plus courantes chez les nains, au besoin. C'est pourquoi ils font d'excellents guerriers, n'hésitant pas à charger en première ligne, pour cela il suffit seulement des les échauffer un peu, ou de leur préciser qu'ils sont face à des elfes. Une race qu'ils n'apprécient pas trop, les trouvants effeminés, et pour d'autres raisons oubliées depuis.

En temps de paix, les nains s'adonnent à façonner la pierre qu'ils extraient de leurs mines. Ils en font des sculptures, mais aussi et surtout l'utilisent dans l'architecture construisant des cités souterraines gigantesques.

Plusieurs légendes circulent quant à l'apparition de cette race, mais peu de nains s'y intéressent vraiment, trop occupés à fabriquer leur hydromel et à la boire. Il faut dire qu'en vivant environ trois siècles, ils ont le temps de tremper leur barbe dans cet onctueux breuvage.

Les Naggas

Créatures aquatique, à la peau luisante allant du gris au vert, selon son humeur. Divisés en plusieurs caste, la principale est de forme humanoïde, bien que plus à l'aise dans l'eau que sur terre où elle se désydrate rapidement. Les Naggas vivent de préference dans des cités effleurant la surface, des criques ou des lacs sont leurs lieux privilégié.

Cultivéd et grandd voyageurd en temps de paix, ils sont aussi gardiens d'un savoir ancien et de méthodes guerriéres d'une efficacité redoutable. Ils manient habilement l'épée, le trident ou plus rarement quand ils sont en rage, à main nue, des griffes acérée dotant leurs mains.
Dans tout les cas ils restent fragiles sur terre mais sont difficiles à atteindre dans leur élément naturel. Leur aspect différent de l'être humain ne les pousse pas à se rapprocher des autres vies mammifères, ce qui les rend assez solitaires de nature, voir méfiants envers les étrangers.

L'histoire de leur peuple et leur bannissement de leur cité mére à rendu la plupart des Naggas trés attachés à leurs anciennes traditions, rites et céremonies, seul moyen pour eux de communier d'une certaine maniére avec leur peuple d'origine. Chacune de leur pensée est souvent emprunte de tristesse et de nostalgie, mais surtout de l'espoir de voir un jour, le bannissement levé.

Elfes noirs

Les Elfes noirs , tout comme leurs cousins Elfes sylvains , sont grands et fins. Ils se distinguent d'eux par leur peau souvent très foncée , mais parfois d'un blanc pale selon leur origine. Ils vivent pour la plupart reclus , à l'abri du monde , préférant rester entre eux sans se mêler aux autres races. Les Elfes noirs ne portent pas ce nom pour leur teint , mais surtout pour leur mentalité. Ils sont sombres et reservés , gardant un très fort esprit d'indépendance et refusant de se soumettre à quiconque , surtout envers les étrangers.

Au combat , ils manient les armes légères telles les épées courtes ou les dagues avec grande efficacité , mais ont aussi des prédispositions pour utiliser la magie dite noire . Néanmoins , contrairement à beaucoup d'idées reçues et de préjugés des autres races , ils ne sont pas pour autant voués au mal , et encore moins des créatures démoniaques comme quelques uns encore les qualifient.

Au fil des ans , ils sont apparus comme des guerriers de l'ombre , très renfermés et ne s'ouvrant pas sur l'extérieur , mais aussi de redoutables combattants et sorciers, pour peu qu'on les menace.

Orques

Les Orques sont des êtres à peine plus petits que les humains, mais ils en différent principalement par leur peau dans les tons verts. Ils possèdent une très grande force, parfois décuplées par leur rage. Les différentes hordes vivent de manière nomade, se nourrissant principalement de la chasse ou de la pêche.

Les orques sont souvent éloignés des autres races, ne comprenant pas leur façon de vivre et inversément, toutefois en temps de guerre ils sont souvent engagés comme mercenaires pour leur efficacité au combat, tandis que leurs forgerons, très réputés, fabriquent toute sortes d'armes, en majorité des haches.

Peu savent, que derrière cet aspect sauvage et brutal se cache des structures sociales bien établis ainsi qu'une antique culture shamane. Ils sont ainsi, à l'instar des elfes sylvains, très proche de la nature, mais d'une façon totalement différente.

Morts-vivants

Les morts-vivants sont des êtres qui eurent une vie passée mais dont les ames n'ont pas eu le temps de quitter le corps, leur dépouille mortelle ayant été ranimée par magie noire, qu'elle soit l'oeuvre d'un nécromancien ou de forces maléfiques.
Désormais immortels, pouvant parler et se mouvoir contre les lois de la nature, ils ont eu ce qu'ils appellent une seconde naissance et leur nouvelle existence ne ressemblera pas forcément à celle d'avant leur mort, loin de là.

Ils sont en règle générale d'aspect squelettique mais leurs formes peuvent varier, pouvant être également spectrales ou putréfiées, même si on voit toujours du premier coup d'oeil ce qu'ils sont.
Leur nature si particulière les rend insensibles à la douleur et aux besoins physiques, tout comme elle donne à certains d'entre eux un caractère totalement froid et dénué de sentiments, ce qui les rend d'autant plus efficaces.

Ils contrôlent traditionnellement les magies du dépérissement, du froid et de la mort, éléments qui leur sont liés et qu'ils comprennent mieux que personne pour les avoir vécu physiquement.On trouve de fait un certain nombre de mages parmi eux mais nul ne peut dire vraiment ce qu'un mort-vivant sera aprés sa réanimation.
Les seigneurs morts-vivants, ou liches, peuvent invoquer et utiliser comme ils le veulent spectres, cadavres animés, momies et autres défunts, à l'exception des squelettes mineurs qui nécessitent le pouvoir infernal pour être formés.Ils ont également pris l'habitude d'asservir ou de se concillier, selon les royaumes, des êtres féériques sombres, pour s'en faire des espions ou des gardiens.

Indépendants les uns des autres, certains constituent de véritables royaumes des morts, notament quand ils ont été tués en même temps que leurs serviteurs, tandis que d'autres développent leurs nouveaux dons dans des repères isolés.
Les morts-vivants ont en commun une expérience unique et préfèrent en général un autre mort-vivant à quiconque.Un certain esprit les lie dans le mépris de la vie et le désir que le monde connaisse une paix sans fin dans la mort.On les associe parfois au mal en raison de leur origine et c'est vrai pour beaucoup d'entre eux, mais les morts-vivants ne suivent que leurs propres règles, de même qu'ils ne sont pas directement liés aux enfers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Races
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le coq
» le Bull Terrier
» le chat siamois
» Reconnaitre les races Galactiques
» Races galactiques : que veut dire "vague Pléiadienne" ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: RP-
Sauter vers: